Guide complet sur le prêt à taux zéro

4/5 - (27 votes)

Le prêt à taux zéro est un prêt immobilier sans intérêts.

Il a été mis en place par l’État pour aider les ménages modestes à accéder à la propriété.

Le prêt à taux zéro est accordé sous conditions de ressources et d’obligations de travaux. Cet article vous donne toutes les informations nécessaires pour comprendre le fonctionnement du PTZ, connaître les différentes conditions d’attribution, savoir quels sont les travaux éligibles au PTZ, etc.

Prêt à taux zéro : définition

Le prêt à taux zéro est une aide financière de l’État accordée à un ménage souhaitant acquérir sa première résidence principale. Cela permet aux ménages les plus modestes d’accéder à la propriété.

Le prêt à taux zéro peut être complété par d’autres aides comme le prêt conventionné, le prêt 1 % logement ou encore le PAS (prêts accession sociale).

Il s’agit d’un dispositif récent qui a remplacé en janvier 2016 l’ancien PTZ (prêt à taux zéro) et qui vise à favoriser l’accession des ménages modestes au logement. Dans quels cas bénéficie-t-on du PTZ ? Les conditions pour bénéficier du PTZ sont les suivantes : – Ne pas avoir était propriétaire de sa résidence principale au cours des 2 dernières années – Acquisition (ou construction) du bien immobilier sur une période de 5 ans (durée maximum) – Financement du projet par un crédit immobilier Le montant du PTZ dépend de plusieurs critères : – Zone géographique du projet immobilier, et donc de la localisation générale de la future maison

– Nombre total des personnes composant le foyer fiscal

– Revenus fiscaux retenus pour le calcul des APL

Le montant maximal accordable varie entre 20 000 € et 40 000 € selon les zones géographiques. Pour savoir si vous pouvez obtenir ce prêt, contactez votre banque ou consultez notre simulateur gratuit !

Guide complet sur le prêt à taux zéro

Prêt à taux zéro : comment ça marche ?

L’Etat a mis en place un prêt à taux zéro, pour soutenir l’accession à la propriété. Ce prêt est accordé par les banques de manière quasi-systématique dès lors que vous réalisez un achat immobilier sans apport personnel.

Il est destiné aux personnes qui souhaitent acquérir leur première résidence principale et celles dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond.

Vous pouvez bénéficier du PTZ si vous achetez votre logement en veillant à respecter certains critères : il doit être une maison individuelle ou un appartement neuf ; son coût total ne doit pas dépasser 300 000 € ; il doit se situer dans une zone géographique éligible au dispositif et vous devez y habiter comme résidence principale (au moment de l’achat) ; ce logement doit être occupé par son propriétaire pendant 6 ans minimum après votre achat. Pour aller plus loin : Achat immobilier : comment financer votre projet ?

Prêt à taux zéro : avantages et inconvénients

Le prêt à taux zéro est un crédit sans intérêts, proposé par l’État.

Il permet de financer la construction ou l’achat d’un logement neuf ou ancien, en vue de le louer. Pour bénéficier du PTZ, il faut respecter des critères d’éligibilité : – le logement doit être une résidence principale ; – le propriétaire doit faire partie de la catégorie sociale défavorisée (cette condition concerne les personnes ayant des ressources modestes) ; – le logement doit être situé dans une zone géographique donnée (cela peut notamment dépendre du nombre de personnes susceptibles de louer le bien).

Le montant maximum accordé par l’État varie selon la composition du ménage et la localisation du logement.

Le montant total du prêt à taux zéro ne peut excéder 30 % du coût total de l’opération ; – le loyer et les ressources des emprunteurs ne doivent pas dépasser un certain plafond fixe par m² habitable.

Prêt à taux zéro : quels sont les conditions ?

Afin de faciliter l’accès à la propriété aux ménages modestes, le Gouvernement a mis en place un dispositif appelé prêt à taux zéro.

Le PTZ est un prêt sans intérêt et sans frais de dossier, dont les conditions sont fixées par zones géographiques. Pour pouvoir bénéficier du PTZ, vous devez acheter votre résidence principale pour la première fois ou si vous êtes primo-accédant : – soit pour une résidence principale neuve – soit pour un logement ancien que vous faites réhabiliter.

Vous pouvez également faire construire une maison individuelle.

Votre projet doit concerner une commune située dans les zones A, Abis et B1 (villes moyennes) ou C (communes rurales).

Le montant du prêt dépend de plusieurs critères : la localisation du logement et le type de travaux que vous souhaitez entreprendre. Plusieurs plafonds sont également fixés : – plafond des ressources – plafond des prix au m² selon l’endroit où se situe votre futur logement Les travaux doivent représenter au moins 25 % du coût total de l’opération (prix du terrain non compris).

Ils peuvent être effectués sur une durée maximale de 5 ans après l’achat. Si cette condition n’est pas respectée, alors il faudra rembourser le montant emprunté à partir des intérêts perçus grâce au PTZ.

Vous pouvez demander ce crédit immobilier chez toutes les banques qui proposent le prêt à taux zéro, quelle que soit votre région !

Prêt à taux zéro : comment le calculer ?

Le prêt à taux zéro est un prêt sans intérêts destiné aux personnes qui souhaitent acquérir leur première résidence principale.

Le PTZ s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires, dans la limite de 8 personnes.

Il permet notamment de financer jusqu’à 40 % du prix d’achat du logement (contre 26% actuellement), dans la limite du plafond de ressources fixé par l’État. Son montant est calculé en fonction des revenus et de la composition familiale du ménage, et il peut atteindre jusqu’à 30 000 €. Sous certaines conditions, les personnes qui ne sont pas titulaires de la carte professionnelle ou dont les revenus sont inférieurs à un certain seuil peuvent également en bénéficier.

Le PTZ est accordé par les banques pour une durée comprise entre 20 et 25 ans, et son remboursement peut être différé jusqu’à 15 ans après sa signature (et non plus 10 ans).

Les intérêts sont calculés en fonction des revenus déclarés par le ménage sur l’année N-2.

Le remboursement total du PTZ doit être effectué au maximum 5 ans après son obtention.

La réalisation d’un investissement immobilier locatif peut vous permettre de profiter des avantages fiscaux liés au dispositif Pinel.

Il est important que votre projet soit validé par un expert fiscaliste afin d’assurer la rentabilité et garantir la perenité de votre investissement immobilier locatif Pinel.

Prêt à taux zéro : où demander un prêt à taux zéro ?

Si vous souhaitez devenir propriétaire sans augmenter votre effort d’épargne, demandez un prêt à taux zéro. Ce crédit vous permet d’acheter votre résidence principale et de financer les travaux éventuels.

Le prêt à taux zéro est accordé par l’État pour une durée de 20 ans.

Vous ne remboursez que les intérêts qui sont calculés en fonction du montant des mensualités que vous payez et du taux d’intérêt du crédit. En outre, le montant des mensualités peut être modifié si vos revenus changent ou si le prix de votre logement augmente. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut satisfaire certaines conditions : acheter ou faire construire un logement neuf situé en France, respecter la norme BBC (Bâtiment Basse Consommation), être primo-accédant (c’est-à-dire quitter le domicile parental) et n’avoir pas été propriétaire de sa résidence principale au cours des 2 années précédentes.

Votre projet doit aussi correspondre aux zones géographiques éligibles : zone A bis (Paris et communes alentour), zone A (agglomérés et communes alentour) et B1 (communes alentour).

La demande se fait directement sur Internet via le site www.pret-a-taux-zero.gouv.fr

Le prêt à taux zéro est un dispositif de financement mis en place par l’Etat qui permet aux ménages modestes, d’emprunter pour acheter un logement neuf. Ce prêt sans intérêt permet d’assurer le remboursement du crédit selon les modalités définies. Il est accordé sous conditions de ressources et sous condition de localisation (zone A, B1, B2 ou C).